Cooperer-collaboration 2
Faciliter la coopération entre individus de profils différents
25 novembre 2015
Transformer un groupe en équipe
22 février 2016

Conjuguer Management et Innovation

Teamwork is work done by several associates - vector illustration

Dans un environnement en constante transformation, marqué par une complexité croissante et une rapidité d’évolution, l’innovation est un enjeu majeur de compétitivité et de performance.

Quand on parle d’innovation on pense très vite aux innovations technologiques ou à la création de nouvelles offres, très rarement aux modalités de management. Or, la manière dont on anime les équipes est un levier majeur d’innovation. Si les outils et les technologies évoluent, les paradigmes managériaux demeurent souvent inchangés depuis plus d’un siècle.  Les équipes sont certes mieux formées et plus compétentes mais on attend encore fréquemment d’elles qu’elles restent dans le « cadre » de leur description de fonction.

Voici 5 pistes pour développer le potentiel d’innovation de vos équipes :

 

Favorisez une réelle liberté d’expression

Encouragez vos équipes à s’exprimer et multipliez les occasions pour vos collaborateurs de faire part de leurs idées. Soyez à l’écoute de toutes les idées. Ne les rejetez par « à priori » sous peine de dissuader votre collaborateur d’en exprimer à nouveau.

 

Provoquez le mouvement

Luttez contre l’immobilisme pour donner un élan à la créativité. Changez les façons de faire, même pour les choses ordinaires : vous renforcerez la capacité d’adaptation de vos équipes. Faites circuler l’information : elle constitue un stimulus pour les nouvelles idées. Encouragez toutes les formes de transversalité possibles : un regard différent permet d’élargir les angles de vue et favorise l’émergence de nouvelles idées.

 

Modulez la pression sur les résultats

Prendre en charge un projet à l’issue incertaine est vécu comme très risqué lorsqu’on doit vite rendre compte de résultats. Pour ne pas tuer la prise de risque dans l’œuf, adaptez vos critères de mesure lors des premières phases du projet. A cette étape, le chiffre d’affaires ou la rentabilité sont rarement des indicateurs réalistes.

 

Changez le regard porté sur l’échec

La peur des répercussions d’un échec est la première raison pour laquelle les collaborateurs refusent de prendre un risque. Montrez en quoi l’échec est source d’apprentissage, soulignez les compétences développées. N’hésitez pas à célébrer la fin d’un projet, même s’il n’a pas réussi : vous aiderez vos équipes à se sentir fière de son investissement plutôt que de regretter son échec.

 

Récompensez la prise de risque.

Davantage que le résultat atteint, il s’agit de récompenser l’implication des individus. Exprimé publiquement votre reconnaissance vis-à-vis des collaborateurs qui ont osé. Ceux qui se sont portés volontaires pour gérer des projets risqués ou qui ont pris l’initiative de proposer des idées innovantes. Revoyez si nécessaire votre système de reconnaissance.

 

Conclusion

L’innovation ne relève pas seulement de l’inspiration ou du génie. Tout le monde est capable de créativité, à condition de sortir d’un mode de pensée rationnel et linéaire qui conduit inévitablement à toujours trouver les mêmes solutions aux problèmes analysés.

L’Innovation semble plus que jamais le moteur de la croissance : Retrouver de la compétitivité, proposer des services à valeur ajoutée aux clients, motiver les collaborateurs, stimuler les investisseurs… Alors pourquoi ne pas en faire plus ? Pourquoi le management serait-il le parent pauvre de l’innovation? Pourquoi ne pas développer les conditions d’émergence des innovations auprès de vos collaborateurs ?

Si vous souhaitez cultiver votre potentiel d’innovation managériale, n’hésitez pas à me contacter.

 

 

Contactez-nous